3 moutons avec de belles toisons de laine

Du mouflon au mouton…

Prune et clémetine - Laine feutré - kit de laine feutré - activité pour les femmes - DIY - loisirs créatifs - personnages laine

Prune et clémetine - Laine feutré - kit de laine feutré - activité pour les femmes - DIY - loisirs créatifs - personnages laine

Et si je vous parlais de laine et de feutrage ?

5 juillet 2020 |

Alors aujourd’hui j’ai appris quelque chose !

Ce matin au saut du lit alors que je réfléchissais à l’article sur la laine et le feutrage de la laine cardée que je souhaitais écrire, une question me trottait dans la tête. Je pensais laine, mouton oui, très bien, mais au fait un mouton d’accord mais la femelle du mouton, c’est qui ? C’est quoi son petit nom ?

J’ai poursuivi ma réflexion en pensant chèvre, bouc, bélier, brebis d’accord mais bon et le mouton dans tout ça on en fait quoi ? Et je me dis alors soit tu as un nœud au cerveau soit effectivement tu as une grosse lacune ! (je vois d’ici la tête de mes enfants !) Alors j’ai cherché et j’ai découvert qu’en fait par « mouton » on désigne à la fois le bélier et la brebis. Bon… bravo Blandine ! Pour une fille de la campagne quand même tu aurais pu le savoir. S’il vous plaît dites- moi que vous aussi vous ne le saviez pas ou au moins que vous aviez des doutes ! Je me sentirai moins seule !

Du mouflon au mouton… et celle-ci vous la connaissiez ?

Le mouton est le résultat de la transformation par sélection génétique du mouflon depuis des milliers d’années. Une sélection génétique qui a permis d’obtenir un animal ayant une fibre de laine qui ne tombe pas naturellement à l’arrivée des beaux jours et que, par conséquent, les éleveurs doivent tondre.

Malheureusement, en France, à l’heure actuelle, cette période de tonte est bien souvent considérée comme une corvée par les éleveurs, tant le cours de la laine est bas. Il faut bien dire que la laine n’est pas une matière que nous apprécions particulièrement, la faute en revient sans doute aux pulls rêches qui piquent dont nous avons le souvenir ! La plupart du temps, les toisons des moutons ainsi recueillies sont envoyées en Chine pour traitement et valorisation…. Ainsi on peut tout à fait imaginer acheter un pull confectionné en Chine avec de la laine provenant de moutons ardéchois…. Aïe, ça pique vraiment là, non ? Mais heureusement, il y a encore quelques filatures en France, en Ardèche, dans la Creuse… et quelques associations qui se démènent pour sauvegarder ces savoir-faire et le patrimoine s’y rattachant. Ben oui, il n’y a pas que le gigot dans la vie quand même… Du coup, je me dis qu’en privilégiant la laine de nos beaux moutons tricolores et du bout de mon aiguille à feutrer, j’aide à préserver cette culture ancestrale qui est celle de la laine et de ses utilisations. Cocoricco !

2 - Chat de créatrice dans light box - Laine feutrée - Feutrage - Actvité pour femmes - DIY - Loisirs créatifs - min

Et si je vous disais que….

La tonte de nos chers moutons se déroule au printemps, en avril / mai avant les grosses chaleurs. La toison ainsi récoltée est chargée de suint. Pour la petite histoire, le suint est une substance composée d’urée provenant de la transpiration du mouton et de lanoline qui est une graisse apaisante et cicatrisante dont on se sert également en cosmétique. Ensuite, cette toison est lavée puis peignée pour la débarasser des débris de végétaux puis cardée sur de grosses machines dans des filatures. Selon l’utilisation que l’on voudra en faire, les fibres seront ensuite filées, tissées, teintées… Chez Prune et Clémentine, j’utilise la laine cardée, teintée ou non. La laine est une matière naturelle et il n’est pas rare de rencontrer encore de petits débris végétaux coincés entre les fibres des pelotes mais ce n’est pas grave, il suffit de les retirer avant de feutrer.

C’est un réel plaisir de travailler cette matière car il n’y a rien de plus chaud, de plus doux, de plus naturel et de plus sain que ces nappes de laine. Mon atelier est baigné de douceur aérienne, de couleurs douces et chatoyantes, et d’ailleurs, Chouchou, le chat de la maison ne s’y trompe pas !

Et ensuite ?

A partir de la laine cardée, on fabrique le feutre de laine et cela depuis des temps trèèèèès lointains. Le feutre était utilisé pour ces propriétés isolantes, imperméables, il était en outre très facile de le fabriquer car il ne nécessitait pas d’outils particuliers : de l’eau, du savon ou de l’argile, des fibres animales et un peu de technique ! D’ailleurs au niveau des fibres, nos ancètres utilisaient celles de divers animaux comme les chèvres, lapins, chameaux…par la suite, le feutre de laine sera également utilisé comme rembourrage et en remplacement des fourrures.

A l’heure actuelle, après une période de déclin faisant suite à l’arrivée des textiles modernes, le feutre refait surface dans le design, la décoration intérieure, les arts textiles.

Les différentes techniques de feutrage :

J’adore sentir la laine, expérimenter ses propriétés physiques, tester sa résistance, imaginer, construire…

Pour cela, j’explore 2 techniques de feutrage.

La première, c’est le feutrage à l’aiguille. Pour feutrer j’utilise des aiguilles très particulières, munies de petits harpons plus ou moins grossiers selon le travail à accomplir. C’est en fait l’action de piquer cette aiguille dans les fibres (le piquetage) qui font que les fibres s’entrelacent et que l’air contenu va en être chassé. Au fur et à mesure du travail, la laine se densifie, se solidifie. Mais attention, les aiguilles à feutrer piquent très fort et il n’est pas rare que les débuts dans cette activité soient quelque peu douloureux !

Prune et Clémentine - Laine feutrée - kit de laine feutrée - activité pour les femmes - DIY - loisirs créatifs - personnages laine

La deuxième, à l’aide d’eau et de savon :

C’est une technique qui est utilisée pour réaliser des projets plus importants ou encore avec les enfants.

Les fibres de laine sont étalées en couche homogène, dans un sens puis dans l’autre. On met autant de couches que l’on veut c’est selon le projet envisagé. Puis, sous l’action de l’eau chaude savonneuse, des frottements et des frictions que l’on applique les fibres s’entremêlent et se collent pour former le feutre.

Prune et clémetine - Laine feutré - kit de laine feutré - activité pour les femmes - DIY - loisirs créatifs - personnages laine

Petites anecdotes :

En furetant à la recherche d’informations sur les origines du feutre de laine, j’ai trouvé ces quelques anecdotes :

Un des récits sur la création du feutre nous raconte que les hordes d’Attila, roi des Huns, étaient composées de cavaliers qui passaient une partie importante de leur vie à cheval. Ils auraient mis sur leur selle des peaux de mouton pour les rendre plus confortables. Cette peau, par l’action de l’humidité, la chaleur et le mouvement, se serait transformée en feutre.

Selon la légende française, Saint Clément de Metz, dont la naissance est estimée au IIIe ou IVe siècle, aurait découvert le feutre lorsqu’il était moine errant puisqu’il avait l’habitude de mettre des touffes de poils de mouton dans ses chaussures pour protéger ses pieds. Il aurait remarqué que le mélange de sueur et laine écrasé par ses pieds se trouvait aggloméré. Par la suite, devenu évêque, il aurait formé des groupes de travailleurs pour améliorer la technique de fabrication du feutre. Saint Clément est devenu le saint patron des fabricants de feutre et sa fête le 23 novembre est souvent chômée chez les chapeliers.

La plus ancienne narration remonte à l’arche de Noé avec deux versions pour une même chute. L’une relate que quand la nourriture commença à manquer, Noé eut recours à de la paille, des feuilles et des racines pour nourrir les couples animaliers. Cette diète, certes peu habituelle, aurait fait tomber les longs poils des animaux, surtout ceux des moutons. L’autre raconte que Noé fit tondre des moutons pour étaler la laine sur l’endroit servant de litière aux animaux. Dans tous les cas, au bout des 40 jours, la couche de poils qui recouvrait le sol, non seulement piétinée et souillée par les animaux, mais aussi trempée par la mer, serait devenue un grand tapis de feutre. »

Je vous avoue que ma préférée est celle de Saint Clément !

Sources :

www.ardelaine.fr

www.depuntaenblanco.fr